Projet Technologie / Sens Solidaires

par webjuro

Retour sur ce projet mené sur l’année 2020-2021 dans des conditions une nouvelle fois un peu spéciales ...

Dans les faits, celui-ci a été initié au début de l’année scolaire 2019-2020. L’association Sens Solidaires, qui avait eu vent de structures en bois déjà réalisées au collège (voir réalisation d’hôtels à insectes), a pris contact avec l’équipe enseignante de la discipline Technologie.

Cette association, en partenariat avec la maison de l’environnement de la ville de Nice, avait le projet de réaliser des bacs potager et de les implanter dans différentes écoles, centre animanice ou maison de retraite de la ville.

Dans ce cadre, elle a sollicité le collège Jules Romains et le lycée Don Bosco pour que des élèves de ces établissements s’investissent dans la réalisation de ces bacs, charge à elle ensuite de procéder à leur installation dans les sites choisis et d’y planter différentes espèces plantes légumineuses, aromatiques, ...

Avec la crise sanitaire et les mois de confinement, ce projet ne put aboutir sur l’année scolaire 2019-2020.

Deux premiers prototypes de bac avaient cependant été finalisés sur cette période. Le bac bas était plutôt destiné à des enfants, le bac haut à être utilisé par et pour des adultes.

Bac bas

Bac haut

(vous pouvez consulter ces images en grand format dans le portfolio ci-dessous)

Le projet fut relancé sur cette année malgré des circonstances un peu compliquées avec les second et troisième confinements.

L’idée était de pouvoir réaliser ces bacs à partir de matériaux récupérés et recyclables. Dans cet esprit, le choix de palettes, normalement destinées à la destruction après usage, nous a semblé le plus adapté. Il fallait désormais s’en procurer, et là rien d’évident. La grande majorité des palettes utilisées par les grands magasins sont désormais consignées pour être réutilisées ou recyclées.

Rien n’aurait été possible sans l’aide et la collaboration du M.I.N de la ville de Nice. En effet, dans le cadre du transport et de la réception très importante de marchandises chaque jour sur ce site, le M.I.N se retrouve chaque semaine avec une quantité conséquente de palettes non consignées. Celles-ci sont alors récupérées deux fois par semaine par un prestataire extérieur pour être détruites ou revalorisées.

Nous tenons à remercier grandement Messieurs Masseille et Mollicchi de nous avoir permis de récupérer régulièrement plusieurs palettes (environ une cinquantaine au total). Nous remercions aussi Mme Robini pour son suivi dans la communication nécessaire à la prise de RDV à chaque fois que nous avons dû venir chercher ces palettes.

Pour cette année, deux nouveaux prototypes de bacs potager ont été conçus, plus légers et demandant moins d’étapes de réalisation.

Bac bas (en cours de réalisation)

Bac haut

Quelques semaines avant les vacances de printemps, au moment où les élèves de 4° devaient enfin participer en partie à certaines phases de fabrication, une troisième période de confinement a été décrétée.

L’association Sens Solidaires étant contrainte de les livrer au retour de ces vacances, afin que les enfants des écoles concernées puissent observer l’évolution des plantations avant la fin de l’année scolaire, seuls quelques 1/2 groupes d’élèves de 4° ont pu au final participer à leur fabrication, et uniquement pour la partie concernant la peinture de ces bacs.

Avec le recul, il était de toute façon difficile d’envisager de laisser les élèves réaliser l’ensemble des étapes de fabrication. Ces bacs étant remplis d’une charge importante de terre et terreau, certains points de la structure demandent une attention toute particulière afin de pouvoir supporter et résister aux efforts engendrés par cette charge.

De plus, bien qu’elles soient approximativement de taille identique (1000x1200), ces palettes étaient toutes quelque peu différentes. Une adaptation était donc nécessaire dans la conception de chaque bac, empêchant pour une grande partie des étapes toute mise en oeuvre en série et standardisée.

Une fois la structure terminée, un deuxième plateau en bois a été créé afin de doubler le fond de chaque bac. Cela permet de mieux soutenir le géotextile en laissant très peu de jours, et de mieux préserver cette partie de la structure la plus exposée à l’humidité.

Plateau en bois en renfort sur le fond du bac

Pour la peinture, nous avons une nouvelle fois créé notre propre peinture écologique ou « suédoise ». Pour rappel, celle-ci se compose de farine, d’eau, d’huile de lin, de sulfate de fer et de savon noir. Il est facile de trouver son mode de préparation sur Internet. Pour les teintes, nous avons utilisé des pigments en poudre mélangés à du blanc de Meudon, le tout incorporé dans la peinture.

Peinture naturelle et écologique

Dernière étape, la mise en place d’un feutre géotextile couvrant l’intérieur des bacs afin de bien contenir la terre et les plantations.

Pose du feutre géotextile

Au total, 7 bacs ont été réalisés de couleurs rouge et bleue.

 

Au retour des vacances, vers la mi-mai, l’association Sens Solidaires est venue en prendre possession afin de les implanter dans différents écoles de Nice, suscitant immédiatement l’intérêt des enfants.

De nouveaux bacs potager seront peut être encore réalisés cette année dans le cadre de la réhabilitation des cours de notre établissement, nous verrons ... l’année débute à peine ...

Pour finir, nous remercions bien évidemment Mme Thibaut, Chargée de projet à l’association Sens Solidaires, de nous avoir impliqué dans ce projet intéressant à mener avec les élèves, utile et solidaire, ainsi que d’avoir permis via la Maison de l’environnement de la ville de Nice, de pourvoir bénéficier d’une subvention (300€) pour notre discipline afin de s’équiper en outils et machines nécessaires au travail du bois.

M. Peuffier

Professeur de Technologie

Collège Jules Romains

Partager cette page